Le but de la comptabilité analytique est de déterminer la structure des coûts liés à une production ou une activité, le cas échéant par centre de coûts. Plusieurs méthodes existent dans cette optique, comme la méthode des coûts complets et le « direct costing ».

L’unité finale d’imputation mène sont analyse de la comptabilité « in fine » au but premier de l’activité considérée par l’entreprise, la société ou l’association, quel que soit son secteur (primaire, secondaire ou tertiaire).

Ainsi, l’Unité finale d’imputation permet de ramener l’analyse du coût par unité produite pour une industrie, le cas échéant pour les différents produits. Pour un hôpital, l’unité finale d’imputation serait…les patients. Pour un coiffeur, nous pourrions imaginer un type de coupe ou de prestation faisant usage de la durée et de différents produits, même d’outils et de machines à amortir.

Le but est de rationaliser le processus de décision au regard de la marge brute effective et du bénéfice réalisé. En optimisant certains processus il est possible de mieux comprendre quelle part, en analysant les coûts prend chaque unité finale d’imputation par rapport à ses inputs.

L’unité d’imputation en comptabilité analytique

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *